• Citations Hippocrate et ...

    «Les maladies ne sont que les conséquences de nos habitudes de vie.» Hippocrate
    -> Eh oui et quelles mauvaises habitudes nous avions ! Nos corps nous l'ont dit ! le mal a dit : la maladie.

     

    « Que ton aliment soit ton premier médicament ». Hippocrate
    -> nous le vivons au quotidien.

     

    ‘‘Quand quelqu'un désire la santé, il faut d'abord lui demander s'il est prêt à supprimer les causes de sa maladie ; alors seulement, il est possible de l'aider’’. Hippocrate (460av. JC-377av. JC)
    -> les causes nous les avons cherchées dans les allergènes, la face immergée de l'iceberg, puis dans les intolérances, l'équilibre acido basiques, l'intérêt, la vitalité des aliments que nous consommons et des émotions que nous vivons...

     

    "L'allergène n'est rien, l'inflammation est tout" Claude Bernard
    -> nous avons cherché à éviter les aliments riches en histamine, histamino libérateurs, les allergènes déclencheurs, il y en avait de plus en plus... Depuis que nous avons réduit l'inflammation, nous ne réagissons plus autant aux allergènes...

     

    "Oui, l'Hygiène Naturelle postule clairement :

    IL N'Y A PAS DE REMÈDE CONTRE LA MALADIE

    La solution infaillible pour préserver ou recouvrer sa Santé est, comme toujours, là où on ne la cherche pas. Elle est en nous-mêmes. Elle réside en notre force vitale, en cette fantastique capacité d'auto-construction (développement de l'être physique et spirituel) et d'auto-régénération (cicatrisation des blessures, renouvellement permanent de l'ensemble des cellules de notre corps), dont chacun d'entre nous dispose, que chacun se doit de préserver et de mettre à profit.

    Avec notre voiture, nous sommes "indulgents":

    - Si elle est dotée d'un moteur à essence, nous remplissons son réservoir à carburant avec de l'essence.

    - S'il s'agit d'un moteur "diesel", c'est du gasoil que nous mettrons dans son réservoir.

    Et il n'est jamais question de passer outre, sinon, gare ! Le moteur se mettrait à "tousser" ou pire, il s'obstinerait à ne plus démarrer.

    Pourtant,... et pourtant ! - Chaque jour, il nous arrive de passer outre, de donner à consommer, à "notre moteur biologique", des mélanges alimentaires, qui ne lui conviennent vraiment pas. Et nous voilà, bientôt, toussotants, mal fichus et prêts à nous en remettre au médecin prescripteur du "remède-salvateur"(?).

    Nous agissons en cohérence, lorsqu'il s'agit de notre voiture; sommes-nous vraiment certains de faire de même en ce qui concerne notre "véhicule terrestre", notre propre corps ?

    Est-ce bien du "remède-salvateur", dont "notre moteur biologique" a-t-il besoin ?

    La sagesse ne consiste-t-elle pas de "supprimer la cause" véritable, tout simplement, pour permettre le retour de la santé ?

    Un véhicule pour la route de la vie" Source ?

    « CitationsDes pensées du jour de Denis »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :