• Les crèmes pour soulager nos eczémas

      

  • 1/ Les pommades et crèmes à la cortisone : une solution d'urgence avec des risques de dépendance et d'effets secondaires
    2/ sans conservateur, parfums, additifs allergisants et sans dérivés pétroliers. Notre objectif étaient qu'elles soient le plus naturel possible, sans conservateur, parfums, additifs allergisants  et sans dérivés pétroliers.

    Sans conservateurs et sans dérivés pétroliers, c'est possible. Mais il faut souvent cependant le préciser à la pharmacie, car les conservateurs se cachent dans les bio-base par exemple, quand les pharmaciens se procurent des mélanges tout faits pour élaboration les préparations.
    Sans parfums, sans additifs, c'est difficile quand on lit tous les excipients dans les crèmes. Sans lanoline par exemple qui peut provoquer des réactions. Ninon et Louise ne supportaient pas certaines crèmes qui les piquaient (Lipikar, Dexeryl). Je n'insistais pas.  Certaines leur ont convenu un moment puis se sont mises à piquer Ninon qui ne supportait plus que la vaseline (dérivé pétrolier).

    J'ai testé une crème pour peaux atopiques au plantain reconnu pour ses vertus apaisantes chez Elatium. En cas de trop gros écarts alimentaires, j'ai encore un peu de dysidrose aux mains et Louise un peu d'eczéma dans les plis des membres. Cette crème les a bien fait disparaitre en quelques jours. (En reprenant notre alimentation rigoureuse).

     3/ Les crèmes sont des moyens temporaires pour soulager. Elles soulagent et aident la peau à redevenir lisse mais ne traitent pas le problème à sa source. Simultanément, nous avons fini par chercher les causes. J'aurais du le faire bien avant !

    4/ Précautions d'hygiène :  précaution préalable indispensable au pommadage : bien se laver les mains.
    Avec les crèmes en tubes, pas besoin de mettre le doigt dans le pot ! (Meilleure hygiène, la crème reste propre et avec un minimum de microbes).
    C'est d'ailleurs en tube qu'est vendu le cerat de galien en pharmacie à la Roche Posay (site thermal) avec de l'eau thermale.

    5/ des crèmes différentes suivant l'état de la peau : une crème comme le cerat de galien hydrate une peau saine une crème comme la préparation Dalibour à base de cuivre et de zinc sert à réparer une peau abimée.   Un eczéma guérit en s'asséchant et supporte mal le "graissage" quand l'huile n'est pas de qualité (biologique). Deplus ceratines huiles, comme celle de calendula sont cicatrisantes.

    Je viens de découvrir Dermrescue au salon du bien être à Paris Porte de Versailles. C'est un mélange d'huiles biologiques, qualité. Je l'ai testé personnellement après une "détox" de printemps au jus de bouleau et suc d'artichaud où j'ai tant nettoyé mon organisme que mes lèvres se sont asséchées.

    En quelques jours d'application de Dermrescue, j'ai retrouvé mes lèvres souples que j'ai depuis notre changement d'alimentation.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Effets spectaculaires à court terme : l'eczéma disparaissait.

    Désastreux à long terme : Ninon ne pouvait plus s'en passer ! Heureusement elle n'a pas eu de séquelles mais j'ai lu que d'autres personnes ont fragilisé leur peau à cause d'une trop grande utilisation de pommades à la cortisone.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    19 commentaires
  • Dexeryl irritait Ninon pas Louise.
    Cela la piquait !
    J'ai rencontré pas mal de mamans dont les enfants ne supportaient pas cette crème.

    Le baume Lipikar (la Roche Posay), la piquait aussi.

    Toutes ces crèmes peuvent contenir des conservateurs (parabens, ou autres dénominations cf : lien sur la composition des produits cosmétiques : http://leflacon.free.fr/


    Même le liniment oléo calcaire (huile d'olive et eau de chaux) piquait la peau de Ninon ! J'ai appris par la suite qu'il ne valait mieux pas huiler une peau abimée.

    L'aloé vera : crème cicatrisante : n'en parlons pas ! Ninon criait tellement cela la brulait. Mais j'ai lu et entendu que le gel natif tiré directement de la plante a des pouvoirs cicatrisants très importants ! Un ami vient de m'en donner une pousse.

    A une époque, Ninon ne supportait que la vaseline (paraffine, dérivé pétrolier que je ne veux plus utiliser et dont fort heureusement elle n'a plus besoin).

    J'ai laissé de coté les tubes de crèmes "toutes faits" des laboratoires car j'ai préféré opter pour des crèmes sans conservateur,
    Cerat de Galien modifié à l'huile d'olive, à l'huile d'argan, éventuellement avec du calendula
    préparation Dalibour (avec cuivre et zinc).

    Cela m'a paru logique puisque la peau de mes filles était ultra sensibilisée. J'utilise maintenant le Cerat de Galien dans les rares cas où j'ai encore des démangeaisons ou quand Ninon ou Louise ont fait de gros écarts alimentaires et qu'elles se grattent. Cela les calme aussitôt.

    http://sophieethugues.eklablog.com/article-63364-les-cremes.html



    Du lait maternel en guise de crème ? Un témoignage très riche sur :
    http://mamaterre.over-blog.com/article-eczema-du-bebe-soins-et-tests-46424320.html
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    25 commentaires
  • Classiques les préparations en pharmacie Cérat de galien, Dalibour, à commander sans conservateur.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    50 commentaires
  • Gros coup au coeur ces derniers mois pour moi, résultat  une petite plaque de 2cm de diamètre au coude gauche qui ressemble fort à du psoriasis !

    Dire que je fais tant attention à l'alimentation... Mais nous ne sommes par qu'un corps mais aussi un mental, un esprit disait Philippe Descamps d'Armentières à la conférence sur l'ostéopathie à Houplines !

    3 jours d'applications de la crème pour peau atopique sont venues à bout du pso qui a séché et presque totalement disparu.

    J'utilise actuellement la crème au plantain pour ses vertus apaisantes (chez Elatium).

    En cas de trop gros écarts alimentaires, j'ai un peu de dysidrose aux mains et Louise un peu d'eczéma dans les plis des membres et sur les joues.

    Il nous faut entre 1 et 3 applications suivant les périodes pour que la peau redevienne belle. (En reprenant notre alimentation rigoureusement).
    Je mets la crème après avoir brumisé les zones abimées avec de l'eau thermale en bombe.

    Notre expérience des crèmes

    sur les cures thermales

    sur l'alimentation pauvre en toxines



    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    12 commentaires
  • Très contente de Derm rescue, un mélange d'huiles naturelles et certifiées bio en pot, très agréable au toucher (sous forme de baume) et à appliquer.

    J'ai découvert ce produit au salon du bien être à Paris porte de Versailles en février 2013.

    Je me masse les pieds 2 minutes par jour (1minute la matin, 1 minute le soir) avec cette crème et j'ai les talons presque aussi doux que ceux des bébés. Je la trouve très agréable, à l'odeur, au toucher, facile à étaler.

    Elle répond à mes exigences et convictions : BIO pour se préserver soi ainsi que la planète : d'une pierre deux coups !

    Louise en met sur les plaques d'eczéma qui sortent quand elle fait de trop gros écarts alimentaires (laitages, gluten, additifs dans les bonbons des goûters d'anniversaire...)

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire
  • Modalités de prise en charge par la CPAM : http://www.ameli.fr/professionnels-de-sante/pharmaciens/exercer-au-quotidien/preparations-magistrales-et-officinales/les-preparations-remboursables-en-pratique_lille.php

    Pour les cerat de Galien modifié, voir directement avec la pharmacie concernée. Valider le type de prescripteur : dermatologue ou généraliste.

    En cas de substances non validées par la CPAM, il est difficile d'apprécier en quoi la CPAM s'engage à prendre en charge les préparations.

    A une époque (proche mais dans le passé) , la prise en charge des préparations magistrales et officinales ( par ex le cérat de Galien modifié) était subordonnée à l’apposition par le prescripteur sur l’ordonnance de la mention manuscrite : "Prescription à but thérapeutique en l’absence de spécialités équivalentes disponibles".

    Le prescripteur devait s’engager :
    - sur le caractère thérapeutique de la préparation prescrite.
    - sur l’absence de spécialités pharmaceutiques adaptées à l’usage thérapeutique.
    - sur l’absence de dépenses injustifiées pour l’assurance maladie faute de service médical suffisant.

    Maintenant il faut "PMR" et aussi la mention "à visée pédiatrique" d'après ce que j'ai compris.
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique