• L'eczéma par le Dr Dominique Seignalet

  •  

    Réflexion sur la symbolique de l’eczéma

    L’eczéma comme la plupart des maladies, est une pathologie d’origine multifactorielle.

    Y participent des causes héréditaires, des déséquilibres alimentaires, des pollutions environnementales des agents infectieux, mais aussi des stress psychologiques chroniques qui fragilisent l’individu et l’“usent” prématurément.

    Aujourd’hui, nous vivons plus longtemps, essentiellement grâce aux développements des mesures anti-infectieuses (hygiène, vaccins, antibiotiques) et grâce aux progrès de la chirurgie

    Cependant, l’allongement de notre temps de vie nous expose à un nombre plus important de facteurs d’usure, parmi lesquels le stress chronique et les pollutions environnementales très toxiques pour notre santé.

    On peut s’intéresser aussi au sens symbolique de la maladie, pour la comprendre dans le cours de notre existence

    La peau est une Interface entre notre intimité et le monde extérieur, elle est aussi le porte parole de notre inconscient.la peau est le plus sensible de nos organes. « Etre mal dans sa peau », « avoir les nerfs à fleur de peau », nombreuses sont les métaphores à utiliser la peau comme marqueur somatique.

    Une somatisation est une projection sur le plan corporel des perturbations émotionnelles. Ces affections concernent, bien sur,aussi les enfants. Du fait de son immaturité psychique, incapable de parler de son mal-être, le nourrisson va par exemple exprimer sa détresse avec l'eczéma.

    De récentes découvertes ont montré que les cellules cutanées forment avec les terminaisons nerveuses présentes dans la peau de nombreuses connexions. Par le biais de petites molécules appelées neuromédiateurs, elles échangent en permanence des informations.

    Nous connaissons tous ce lien subtil entre la peau et nos états d'âme. Organe sensoriel traduisant nos sentiments, la peau, jonction entre le « dehors » et le « dedans » est le lieu privilégié de l'expression émotionnelle.

    Ainsi, à chaque première représentation, le comédien Louis Jouvet déclenchait, du fait de son trac, une poussée d'eczéma paroxystique.

    Mémoire du toucher, des câlins maternels, des réminiscences de joie et de tendresse, la peau garde aussi la trace des absences, des douleurs, des blessures de la vie et de tout ce qui se passe à l'intérieur de soi.

    Certains, à défaut d'avoir reçu une  nourriture affective suffisante durant l'enfance, garderont une certaine fragilité psychique et seront par exemple davantage prédisposés à une maladie de peau.

    Le “sens collectif” de nos maladies- est très peu pris en compte dans nos sociétés contemporaines occidentales On est loin de ce qui se produit dans des sociétés traditionnelles comme celle des Navajos ou de tribus d’Afrique noire où la guérison d’un individu passe par une remise en question de toute la communauté et où les cérémonies de guérison peuvent durer jusqu’à huit nuits et neuf jours.

     C'est parce que nos souffrances affectives s'inscrivent dans notre corps qu'il semble utile d'apprendre à exprimer nos vrais besoins.

    "C'est l'âme qui doit être traitée en premier lieu  avec la plus grande sollicitude, pour que le corps s'en trouve soulagé" déclarait Platon qui, déjà, avait  pressenti le lien étroit existant  entre le corps, la peau et la sérénité de l'âme.

                                                                                                                             Dr Dominique Seignalet

    Pour en savoir plus sur l'association Seignalet :
    http://www.seignalet.fr

    Pré et probiotiques par le Dr D Seignalet

    Retour à la liste des articles des spécialistes

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    4 commentaires
  • Eczéma chez l’enfant

     

    La fréquence de l’eczéma s’est multipliée par 3 au cours des 30 dernières années dans les pays occidentaux.

    Chez l’enfant, l’eczéma siège le plus souvent sur la face, le cuir chevelu et la face d’extension des membres.

    Dans le déclanchement de cette maladie, il existe des gènes de susceptibilité, c’est-à-dire une prédisposition génétique, et des facteurs de l’environnement  ,sur lesquels nous pouvons intervenir.

    Ces facteurs environnementaux sont nombreux et nous allons en envisager certains, mais il y en a beaucoup d’autres.

     

    L’alimentation

    Le régime hypo toxique du Dr Jean Seignalet , améliore beaucoup l’eczéma (sur 43 patients ,40 améliorations et 3 échecs)

    Ce régime est un régime d’éviction où l’on supprime de l’alimentation, un certain nombre d’aliments et où on limite la cuisson au maximum.

    Parmi les aliments à supprimer il y a tous les produits laitiers animaux et leurs dérivés.

    Chez l’enfant en bas âge, le mieux est l’allaitement maternel ,si ce n’est pas possible, il existe des laits qui peuvent être prescrits par le médecin et qui contiennent des protéines de lait de vache coupées en peptides c'est-à-dire en « petits morceaux » et cette modification des protéines permet leur bonne assimilation. Il y a aussi des laits végétaux et certains sont supplémentés en calcium (voir dans les épiceries bio), il faut varier les laits végétaux (ne pas trop donner de lait de soja riche en phyto œstrogène par ex) et en règle générale il faut varier les apports alimentaires pour éviter les carences.

    Dans le régime hypo toxique du Dr Jean Seignalet il faut aussi éviter le blé et la plupart des céréales. Il existe pour les biberons des farines à base de riz. Pour plus d’informations sur cette diététique vous pouvez consulter le site

    «  seignalet.com »

     

    Les irritants de la peau

    Habillez l’enfant avec du coton repassé avec un fer chaud et lavé avec une lessive bio.

    Evitez les savons agressifs, l’eau pure est souvent suffisante pour le lavage et s’il faut un savon , choisissez le sans parfum ,sans colorant…

     

     

    Les allergènes

    Evitez au maximum les allergènes au contact de votre enfant.

     

    Dr Dominique Seignalet

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique