• 4 Sans laitages animaux et sans blé et céréales mutées, nous mangeons beaucoup plus diversifié !

    Plus de laitages animaux : vache, brebis, chèvre que ce soit sous forme de fromage, de yaourt, de beurre ou de crème, sauf exceptions !

    Plus de blé et céréales dites mutées : presque sans gluten.

    En plat principal, nous consommons  :

    du
    riz,

    des pommes de terre (avec de l'huile d'olive et du sel : un délice !),

    du quinoa,

    des pates de riz, (vermicelles, coquillettes, macaronis, spaghettis)

    des pates de petit épeautre, (tagliatelles courtes et torsadées)
    bien que ce ne soit plus toléré par l'association Seignalet

    des vermicelles de soja,

    des lentilles corail (très rapides à cuire),

    des pois chiches,

    des haricots coco,

    des azukis,

    des haricots rouges...


    en fait
    nous mangeons maintenant beaucoup plus varié !

    Des poissons : cabillaud (morue) frais, sardines, harengs, maquereaux en boite ou frais,
    des oeufs, de la viande blanche de préférence , un peu de viande rouge.

    Des fruits et légumes de saison (en majorité)
    crus ou cuits à la vapeur douce (max 110).

    De l'huile d'olive bio de première pression à froid, crue essentiellement.Sans laitages animaux et sans blé et céréales mutées, nous mangeons beaucoup plus diversifié !



    Pour nos gâteaux :

    nous les faisons nous mêmes avec un mélange de farines (de petit épeautre), de pois chiches, de riz, de quinoa, de chataignes selon l'humeur.
    Nous remplaçons le beurre le plus possible par de l'huile d'olive bio et/ou quand on peut difficilement faire autrement (lhuile bio c'est fort pour les gateaux), de l'huile de palme bio (non hydrogénée).

    Je prépare aussi des desserts du type fondue au chocolat (avec des oranges, c'est délicieux ou mélange de graines de tournesol avec du chocolat (noir bien sur).

    En ce qui concerne le pain :

    j'achète du pain au petit épeautre au levain à la bio coop
    Sans laitages animaux et sans blé et céréales mutées, nous mangeons beaucoup plus diversifié !
    et en vacances, je fais le pain moi même.

    C'est très rapide :
    500 g de farine de petit épeautre et de riz ou de quinoa, (moitié petit épeautre, moitié riz ou quinoa),
    10 g de sel,
    20 g d'huile d'olive,
    480g d'eau,
    1 sachet de levure, le tout dans la machine à pain Aldi à 40 euros.

    avec ou sans oeuf et surtout avec des graines de tournesol, de pavot, de sésame.

    Les copains et copines de mes filles adorent !

    Les crêpes :

    la vrai galette bretonne avec farine de sarazin et eau : à garnir avec des légumes, saucisses, oeufs... 

    les crêpes sucrées :
    avec de la farine de petit épeautre, de pois chiche ou de chataigne et de la farine plus légère de riz ou de quinoa, ,
    moitié eau , moitié lait de soja, c'est délicieusement moelleux !

    Consommer du petit épeautre est entré dans nos habitudes mais ce n'est plus conseillé par l'association Seignalet. Je vais essayer d'en diminuer notre consommation proogressivement.

    www.seignalet.com
     

     

    « Du soleil mais pas trop !Nickel : une question d'organisation »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    9
    Dimanche 22 Juillet 2012 à 12:47

    Bonjour Aomame,


    les galettes de riz, nous en avons consommé au début du changement nutritionnel. Mais nous n'en consommons presque plus : seulement les galettes nappées chocolat parfois ainsi que les galettes au petit épeautre nappées chocolat ou à la caroube..

    C'est une alternative.


    Je ne sais pas à quelle température elles sont cuites et comme nous évitons la cuisson au dessus de 110°...


    De plus les filles n'en sont pas fans et nous non plus. Cela ne nous "cale" pas assez.


    Nous consommons beaucoup de fruits et légumes et des aliments le plus souvent complet, donc à index glycémique bas, donc quelques aliments à eindex glycémique haut, c'est possible. Nous les consommons plutôt vers 17h au goûter, heure privilégié pour consommer des aliments acides ou acidifiants (Cf Robert Masson Diététique de l'expérience).


    Bien à vous


    Sophie

    8
    aomame
    Mardi 10 Juillet 2012 à 14:24

    Bonjour, je vous remerci pour les informations fournies sur votre blog et suis très étonnée de voir les rémissions pour votre famille. Cela m'interpelle beaucoup puisque ma fille et moi souffrons d'eczéma et ma fille d'une allergie alilmentaire aux oeufs et peut-être au gluten. Les traitements sous formes de corticoïdes n'appaisent que très momentanément les crises d'eczéma.  En lisant votre parcours, je vais essayer d'appliquer vos conseils. Cependant, je me pose une question (certes sans doute un peu "bête") mais il est écrit dans le "régime" Seignalet que les galettes de riz sont autorisées, or ces dernières ont un index glycémique élevé. Qu'en pensez-vous ?


    Je vous remercie encore pour votre témoignage qui redonne un peu de courage devant des échecs répétés.


    Encore merci

    7
    Lundi 19 Juillet 2010 à 08:14

    Bonjour Janet,

    merci beaucoup pour ton témoignage. 

    C'est le gluten des créales qui est muté et responsable d'après ce que j'ai compris de nombreuses pathologies.

    Je mets un lien vers ton commentaire sur l'article concernant la maladie de Chohn.

    Si tu as des liens sur le sujet, peux-tu nous les communiquer ?

     Je vais de ce pas voir ton site.
    A bientôt

    Sophie

    6
    Dimanche 18 Juillet 2010 à 17:20
    Rebonjour,

    C'est moi qui ai mis le témoignage au-dessus. J'aimerais ajouter que j'ai créé un site sur lequel je partage mes recettes sans gluten et je serais ravie qu'il puisse aider les intolérants au gluten!

    http://appetio.doomby.com/
    5
    Dimanche 18 Juillet 2010 à 17:12

    Bonjour,

    Si cela peut aider quelqu'un qui traverserait le même genre de difficultés que celles que nous avons traversées avec mon fils de 13 ans, je suis ravie d'apporter mon témoignage.
    Il y a un peu plus de 3 ans, mon fils alors âgé de 10 ans a passé 3 semaines dans les affres de la diarrhée. Antibiotiques, flagyl... rien n'y a fait, cela persistait, avec, au bout de ces 3 semaines l'arrivée de douleurs abdominales aigues au moment des repas. La visite chez un gastro avec examens biologiques et coloscopie n'a pas permis de diagnostic, et le spécialiste a même fini par conclure à un stress...Nous avons alors attendu, faisant tout pour destresser notre fils. Cela n'a rien fait. Et pendant tout ce temps, l'intestin commençait à s'abimer...Nous avons alors consulté un autre spécialiste avec recoloscopies et biopsie: il y avait  des ulcérations très visibles de l'intestin mais les causes... Le gastro a sérieusement évoqué la maladie de Crohn. Le traitement donné en antiinflammatoires spéciaux a donné des résultats, mais n'a pas permis la guérison. Puis sont arrivées les nausées et la perte de l'appétit, la fatigue, les douleurs aux articulations, la déprime...C'est à ce moment qu'un ami de la famille nous a lancé : "Arrêtez le gluten, on ne sait jamais!". Ce qui fut fait. Au bout d'une journée, tous les symptômes disparurent miraculeusement! Mon fils avait même faim, il avait très faim et très envie de manger!!! Il est redevenu dynamique, joyeux, il a même recommencé à taquiner ses soeurs...ce qui commençait à nous manquer!
    Aujourd'hui, nous n'avons pas encore arrêté le traitement pour la maladie de Crohn, nous attendons l'accord du gastro après la prochaine coloscopie; mais queques soient les résultats, nous n'avons aucune intention de réintroduire le gluten dans son alimentation, car ainsi il se sent bien et ses symptômes ont disparu.


     Voilà, j'ai été un peu longue; mais je pense que le gluten peut être à l'origine de nombreux problèmes de santé et que, finalement, même si les examens biologiques ou autres ne décèlent pas d'intolérance au gluten, la disparition des symptômes justifient le régime sans gluten.
    Bon courage à tous ceux qui ont des problèmes de santé, d'allergie et d'intolérance!

    4
    Dimanche 30 Août 2009 à 22:12
    Bonjour Laurence victor,

    oui il y a un petit peu de gluten dans le petit épeautre.

    Nous avons essayé d'appliquer l'alimentation Seignalet dont les principes sont sans laitages d'origine animale, sans céréales mutées, sans additifs, des aliments crus ou peu cuits, des huiles non raffinées...

    Le petit épeautre artisanal était décrit dans le livre "l'alimentation ou la troisième médecine" comme céréale non mutée et donc autorisée.

    C'est pratique car cela permet de manger du très bon pain et des crêpes délicieuses et des tartes succulentes (meilleures qu'à la farine de riz ou de quinoa).

    Cela a réussi à toute la famille et nous n'avons plus de problèmes alors, nous n'avons pas chercher à le supprimer.

    Avec 4 enfants et un mari pas forcément très coopératif au départ, j'ai réussi à introduire et à maintenir cette alimentation.

    Pas facile tous les jours au début, notamment avec ma fille de 12 ans, très tentée par tout ce qu'elle voit chez les autres.

    Maintenant, je viens de découvrir sur le site de l'association Seignalet que le petit épeautre n'est pas recommandé (il est possible que certaines semences soient mutées je pense, sans doute au vu du développement de cette céréale).

    Aussi, à mon avis, si vous vous sentez capable de suivre l'alimentation strictement sans gluten, c'est très bien : vous maximisez vos chances de vous soulager.

    Sophie
    3
    LAURENCEVICTOR
    Dimanche 30 Août 2009 à 21:24
    Bonjour,

    il y a du gluten dans le petit épautre...pourquoi en consommez vous quand même ? je pensais qu'il fallait supprimer tout apport de gluten pour que le regime sans gluten et sans lactose soit efficace.....
    2
    Mardi 18 Août 2009 à 10:27
    Bonjour Istorlet,

    de rien, je suis contente que cela puisse vous aider.

    Je ne pense pas que le soja Bio soit transgénique mais pour en être sur, rien ne vaut la mention "sans OGM" ou quelque chose d'équivalent sur l'emballage.

    Nous achetons haricots rouges et pois chiches secs plutôt qu'en conserve.

    Ninon n'était pas détectée comme allergique aux PLV et pourtant elle y réagissait +++.
    Ce devait être ce qu'on appelle une intolérance.

    On peut détecter des intolérances avec des tests assez onéreux (200 à 300 euros environs).
    Avant de réaliser ces tests, je préfère adopter l'alimentation que nous avons adoptée.
    C'est une alimentation santé. Si grâce à celle ci les problèmes se résolvent, plus besoin de dépenser autant d'argent pour des tests d'intolérance.
    Si il n'y a pas d'améliorations (pour un adulte, il faut parfois attendre un an !) alors les tests d'intolérance peuvent donner des informations mais même si l'intolérance ne concerne pas les laitages et le blé et les céréales mutées, je pense que l'alimentation est importante.

    J'espère avoir répondu à vos questions.

    Il est important pour moi que des informations utiles pour être soulagées soient en accès libre et gratuit pour que le max de personnes aient la possibilité de prendre soin de soi sans dépenses énormes.

    A bientôt

    Sophie
    1
    Istorlet
    Mardi 18 Août 2009 à 10:10
    Merci, merci, merci. Enfin l'impression d'avancer. Peur de tout: soja: peut-il être bio ET transgénique? Cela ne fait rien?
    Au fond, si l'on achète au magasin bio du coin, c'est bon?
    Vous parlez de haricots rouges, de pois chiches. En boîte, c'est bon? Légumes du marché ???
    J'ai eu une batterie complète; on ne voit aucune allergie, c'est pourquoi on m'a dirigée vers un neuro-psychiatre. Vous croyez qu'on peut ne rien déceler et être quand-même allergique aux laitages?
    Encore une fois, merci d'aider, merci de partager.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :