• 3 Enzymes

    prendre des compléments d’enzymes dans l’immédiat
    et rendre progressivement son alimentation plus vivante


    • Privilégier des aliments riches en enzymes (frais et crus).

      Exemples : crudités, aliments fermentés (choucroute, tamari), graines germées (aliment le plus riche en enzymes), herbes aromatiques, etc.
       
    • Préserver les enzymes des aliments lors de leur préparation cuisson douce, râper les crudités moins de 10 mn. avant de les consommer ou pas du tout si Bio !!!
    • Accroître la digestibilité des aliments (faire tremper légumineuses et céréales complètes (8 h avant la cuisson)
    • Soutenir le processus de digestion (bonne mastication, éviter les incompatibilités alimentaires)

      http://www.bien.manger.free.fr/

    Article paru dans Biocontact de Septembre 2004

    Les enzymes, c’est quoi ?

    Souvenez vous de cette publicité pour les piles avec 2 lapins à moteur, dont l’un s’épuisait avant de s’arrêter totalement, tandis que l’autre continuait sa course plein de vigueur…

    Les enzymes, c’est la même chose ! Comme l’énergie des piles, ce sont elles qui nous animent, c’est d’elles que découlent notre vitalité et notre capacité à durer plus longtemps.

    Dans tout ce qui vit, du brin d’herbe à l’éléphant, il y a des enzymes ; notre corps en héberge des centaines de milliers.

    À l’aube de notre vie, c’est une enzyme contenue dans le sperme qui dissout la membrane de l’œuf féminin, créant ainsi les conditions indispensables à la fécondation ; à son crépuscule, une autre enzyme se charge de déclencher la décomposition de notre corps.
    Entre ces 2 évènements, les enzymes nous permettent de digérer, assimiler, maintenir notre immunité, construire des muscles, des os, du sang, éliminer les déchets et substances toxiques, respirer, pleurer, voir, etc.
    Privés d’enzymes, nous cessons instantanément de vivre… et dire que nous n’en savions rien !
    On peut classer les enzymes en 4 groupes :

    • les enzymes métaboliques, qui réparent, guérissent et gèrent l'équilibre vital des organes et tissus ;
    • les enzymes digestives, qui travaillent à l’assimilation des nutriments ;
    • les enzymes nutritives ou alimentaires contenues naturellement dans les aliments non cuits et non transformés, dont ils assurent la pré-digestion ;
    • les enzymes sous forme de compléments alimentaire (d’origine végétale ou animale)

    Avoir suffisamment d’enzymes : un enjeu capital

    À la naissance, nous disposons d’une réserve d’enzymes qui diminue d’année en année. À titre d’exemple, un occidental dispose de 30 fois plus d’enzymes (amylase) dans sa salive à 25 ans, qu’à 80 ans.

    Le vieillissement est moins lié aux années qui passent, qu’à l’intégrité des cellules et des tissus, elle-même dépendante des enzymes métaboliques.

    Notre force de vie est donc liée à la force de nos enzymes.

    Pour nous maintenir en bonne santé, il est essentiel de nourrir nos cellules, or ce sont les enzymes qui transforment la nourriture et acheminent ses nutriments par le sang à nos cellules.

    Une personne qui prend des compléments alimentaires ne profite pas entièrement de cet effort si son système est pauvre en enzymes, car les nutriments ne seront pas assimilés correctement.

    Le système immunitaire s’appuie également sur les enzymes pour accomplir sa mission de protection du corps contre les bactéries, virus, parasites, polluants, carcinogènes, etc.
    Un niveau d’enzymes insuffisant est une cause de mauvaise santé et de vieillissement prématuré.
    La carence en enzymes conduit à la dégénérescence.

    Nous sommes tous carencés en enzymes

    Aujourd’hui, nous subissons tous un déficit chronique en enzymes. Cela a plusieurs causes :
    Chaque aliment contient les enzymes alimentaires spécifiques supposées le pré-digérer. Malheureusement, celles-ci sont détruites par les traitements modernes (cuisson supérieure à 48 degrés, stockage, transformation, etc.).
    Exemple: la viande crue contient des lipases (enzymes destinées à digérer les graisses) qui ont totalement disparu après la cuisson .
    Du coup, nos propres enzymes digestives doivent redoubler d’effort pour digérer ces aliments.

    • La cuisson détruit une grande partie des nutriments, or ceux-ci sont indispensables à l’activité enzymatique.
    • Si nous mangeons principalement du cuit, notre pancréas s’épuise, il ne produit plus assez d’enzymes digestives et les enzymes destinées à entretenir notre métabolisme sont détournées de leur mission première pour s’efforcer avec plus ou moins d’efficacité d’assurer la digestion.
    • Le stress et les substances toxiques auxquelles nous sommes couramment exposés (pollution, cigarette, pesticides, conservateurs, alcool, caféine, médicaments etc.) entament nos réserves d’enzymes.
    • Les aliments modernes sont complexes et nécessitent un effort important de digestion pour une faible valeur nutritionnelle. Il en résulte un gaspillage de nos enzymes.

    Les enzymes interviennent à la fois sur notre capacité à capter l’énergie des aliments et à régénérer notre organisme. Un déséquilibre de nos ressources en enzymes conduit inévitablement à une dégénérescence et à une baisse du système immunitaire. Lorsque l’on teste des malades, la plupart recèlent une carence enzymatique.

    On a là un cercle vicieux, puisque le corps se dégrade, ne reçoit pas toute la force des aliments pour se maintenir et se régénérer, a de plus en plus besoin d’enzymes pour se soigner.
    Les aliments partiellement digérés se putréfient, créent des toxines, encrassent nos intestins, en recouvrant leurs parois d’une couche de déchets réduisant encore l’absorption des nutriments. L’activité enzymatique décline alors par manque de nutriments.

    Pour rompre ce cercle vicieux et combler ce déficit., une intervention s’impose.


    Agir pour rétablir ses ressources d’enzymes

    On peut intervenir de 2 manières : prendre des compléments d’enzymes dans l’immédiat et rendre progressivement son alimentation plus vivante.
    Les compléments en enzymes sont une chance extraordinaire de renverser dans les meilleures conditions la tendance à une alimentation dévitalisante. Prendre des compléments d’enzymes a plusieurs avantages :

    • C’est une résolution facile à prendre avec mise en œuvre immédiate ;
    • Le corps recevant un support extérieur libère des ressources pour se soigner ; d’instinct, nous recommençons à adopter des comportements sains et nous détournons progressivement d’habitudes alimentaires néfastes ;
    • Pour les sujets avec intolérance intestinale aux aliments crus, les enzymes en compléments permettent de rétablir le fonctionnement des intestins.
    • Ils nous apportent des résultats immédiats et nous guident vers une meilleure alimentation.

    Faire évoluer son alimentation pour la rendre plus « vivante » est une démarche qui s’inscrit dans la durée ; Voici comment l’accompagner au quotidien :

    • Privilégier des aliments riches en enzymes (frais et crus).

      Exemples : crudités, aliments fermentés (choucroute, tamari), graines germées (aliment le plus riche en enzymes), herbes aromatiques, etc.
    • Préserver les enzymes des aliments lors de leur préparation (cuisson douce, râper les crudités moins de 10 mn. avant de les consommer)
    • Accroître la digestibilité des aliments (faire tremper légumineuses et céréales complètes (8 h. avant la cuisson)
    • Soutenir le processus de digestion (bonne mastication, éviter les incompatibilités alimentaires)

    Qu’il provienne de nos aliments ou de compléments, un apport supplémentaire d’enzymes, non seulement améliore notre digestion (80 % des maladies naissent d’une déficience des fonctions digestives), mais participe également à la régénération du corps, puisque les enzymes supplémentaires non utilisées par la digestion sont réaffectées pour épauler les enzymes métaboliques.

    Le lapin à bout de force de la publicité, s’arrête !
    Nous, nous avons le choix, nous pouvons économiser et recharger nos batteries d’enzymes, nous pouvons cultiver notre vie.
    Aller vers une alimentation vivante, c’est aussi une manière de dire oui à la vie.
    Notre corps en a besoin, tout autant que notre époque.

    « Mercredi 6 mai 20098 Sites et blogs sur l'alimentation santé (1) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    4
    Tina
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 13:34
    Très gentil tout ça, mais quels sont les compléments enzymatiques préconisés qu'il est possible de prendre en complément ?
    3
    Mardi 8 Novembre 2011 à 10:20

    Bonjour Jayjay,


    merci beaucoup !


    Nous consommons en effet du vinaigre de cidre.


    Je ne connaissais pas cette pratique (avaler avant le repas). Auriez -vous des sources internet qui en parle un peu plus ?


    Bien à vous


    Sophie

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    JayJay
    Lundi 7 Novembre 2011 à 22:11

    Salut,

    je vous conseil un excelent produit naturel, le vinaigre de cidre de pomme bio non pasteurisé et non filtré (uniquement en magasin bio à ma connaissance). Pas besoin de s'embeter à mastiquer vos aliments, prfenez 2 c.a.s dilué dans de l'eau une demi heure avant chaque repas. La contenu va dans un premier temps acididier votre corps et ensuite, s'alcaliniser, comme pour le citron. Il contient un grand nombre d'enzymes, de vitamines, 19 minerais etc. Il facilite la digestion et répare la flore intestinale grace à ces bonnes bactéries. Il diminue de ce fait la glycémie d'un repas de 30%.

    1
    Mazette
    Mardi 9 Mars 2010 à 11:32
    Bonjour Sophie,

     

    J' ai beaucoup apprécié cet article sur les enzymes.

    Je vais en faire un copié/collé pour l' envoyer à mon fils, qui est dépressif et qui se nourri très mal.

    Cela fait deux mois que je fais germer des graines, lentille, blé, luzerne, lin, soja etc...

    Parce que justement je "culpabilise" de manger souvent des aliments morts(trop cuit) alors avant chaque repas, je mange deux cuillerées de graines germées.

    J' aime beaucoup la choucroute, mais après vous avoir lu, j' en mangerai plus souvent.

     

    Merci pour votre blog intéressant.

    Mazette.

     

     
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :