• 1/ Pourquoi j'ai élargi notre mode d'alimentation à toute la famille ?

    Au départ, ce fut une nécessité pour Ninon, désormais cela fait partie de notre mode de vie. Nous nous sentons plus en forme.Au départ, ce fut une nécessité pour Ninon (du fait de son intolérance puis de son allergie aux laitages).

    Il y avait du lait de vache, du lait de soja, de riz et d'amandes, des pates de blé, des pâtes de riz, du beurre, de l'huile sur la table, et je me grattais toujours.

    Un jour par soucis de simplicité, j'ai cuisiné pour tout le monde pareil et grâce au temps gagné j'ai lu en détail le livre du Dr Seignalet.

    Quand j'ai lu que 90 pathologies chroniques peuvent être mises en rémission grâce à ce type d'alimentation, moi qui ai travaillé à la CRAM (Caisse Régionale d’Assurance Maladie) dans le service éducation pour la santé sur l'éducation du patient atteint de pathologies chroniques, j'ai tout de suite opté pour continuer dans cette voie.

    Et puis autour de moi, en parlant avec les autres, je me suis rendue compte que plein de gens souffrent de problèmes non résolus : eczéma, psoriasis, bronchites à répétitions, dépression, diabète insulinodépendant, sclérose en plaques, maladie d'Heilzeimmer, syndrome de Gougerot-Sjögren ...
    Dans ma famille, parmi mes proches, mes amis, mes voisins, mes amis, les parents de mes amis, des gens souffrent de maladies pour lesquelles l'alimentation sans blé et sans laitage pourrait améliorer leurs vies.

    Ma grand mère avait une maladie de Horton et l'alimentation Seignalet a donné de bons résultats pour des patients de ce médecin.

    Je suis persuadée que notre mode de vie, certes éloigné du mode de vie actuel de la plupart des gens consommant du blé et de laitages de vache parce que c’est dans les habitudes, des produits industriels, à base de colorants et de conservateurs, de sucre raffiné (blanc), parce que c’est rapide et qu'il nous manque toujours du temps peut leur apporter un grand soulagement.
    J'essaie d'en parler autour de moi. C'est possible, c'est faisable ! La famille de Béa a adopté ce mode d'alimentation : ni la mère, ni le père, ni la fille n'ont plus d'eczéma et dès qu'ils mangent des laitages ou du blé, l'eczéma revient. Celle de Laetitia a arrêté les laitages de vache pour leur fils qui a de l'eczéma et cela a marché ! Je ne me gratte presque plus la nuit ! J'aimerais tant que ce que j'ai appris profite à d'autres personnes et les aide à surmonter leurs maladies, problèmes, inconforts.
    « Pourquoi nous mangeons aussi un peu plus "naturel" ?Vos commentaires sont les bienvenus »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    5
    Mardi 29 Novembre 2011 à 00:00

    Bonjour,


    voici un lien qui pourra vous intéresser.


    http://sophieethugues.eklablog.com/une-alimentation-sante-c35895


    Bien à vous


    Sophie

    4
    tortue 79
    Dimanche 27 Novembre 2011 à 18:11

    Bonjour, j'ai 56 ans et je souffre de bronchite chronique depuis 20 ans, ce qui me fatigue beaucoup et ne s'ameliore pas avec divers médicaux. Que dois-je supprimer dans mon alimentation, cordialement,

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Lundi 10 Août 2009 à 10:58
    Bonjour Margotka,

    ouio l'avoine, au même titre que le seigle, le froment, le kamut... sont des céréales mutées.

    Le petit épeautre artisanal que l'on trouve en magasin bio était admis dans le livre du Dr Seignalet.
    Sur le site maintenant les membres de l'association émettent des réserves.
    Mais nous vivons très bien avec alors nous nous régalons avec ce bon pain.

    Les laitages sous toutes leurs formes, ce sont le lait, les yaourts, le fromage, le beurre, la crème.
    On peut aussi élargir au lactose (Ninon y était intolérante), c'est différent mais c'est difficile de faire le diagnostic si on y est intolérant et qu'on ne le supprime pas (on pense alors que l'éviction des laitages ne donne rien !).

    Aussi bien vache que chèvre et brebis : les laitages d'origine animale !

    Suivre le régime en période de crise c'est ce que fait une jeune femme que je connais et qui a la maladie de Crohn.
     
    Moi, je trouve plus simple de supprimer de mes placards et je me dis qu'au moins j'ai une alimentation préventive concernant aussi d'autres pathologies (cancers, maladies dégénératives...)

    Oui, si j'étais dans votre cas, je ne me sentirais pas à l'aise en restauration collective car la règle est de mettre au moins un produit laitier dans chaque repas mais justement c'est peut être l'occasion de réduire les quantités (de la crème, cela suffit pour appliquer la règle) et vous pouvez aider cette société à bien dissocier les produits laitiers du reste afin que les enfants allergiques présents dans les cantines d'école ne soient pas obligés de rapporter leur gamelle  et puissent consommer tout le reste sans qu'on leur serve les produits laitiers (ce qui est le cas dans la cantine de mes filles mais pas forcément dans toutes les cantines).

    Cela soulageraient pas mal de parents (Cf témoignages de familles sur les forums concernant les PAI).

    Vous êtes l'avenir !

    Sophie

    2
    Margotka
    Lundi 10 Août 2009 à 02:03
    Bonsoir à nouveau.
    Je n'ai pas encore fini de parcourir tout votre blog mais j'ai déjà retenu de nombreuses informations qui m'aideront à modifier mes habitudes alimentaires. Je me rends compte que même si j'ai essayé de limiter le pain et le lait ces derniers temps, je les ai remplacés par de l'avoine (bio, pensant bien faire) et du fromage!

    Je vais donc tenter une toute nouvelle alimentation et je vous donnerai des nouvelles. Cependant, j'ai un eczéma qui reste modeste et qui a refait surface principalement cet été à Nancy alors que pendant l'hiver je n'étais pas trop embêtée. Je pense donc essayer de suivre vos conseils dans les grandes lignes quand tout va bien et être plus assidue en période de crises ou avec l'arrivée de périodes de chaleur par exemple.

    A côté de cela, consulter votre blog me fait douter.
    Je me pose vraiment des questions existentielles étant donné que je suis diététicienne! J'entamerai à la rentrée un Master de Santé Publique et il m'a été proposé un poste de diététicienne en restauration collective. Il s'agit d'un projet intéressant car ils s'ouvrent au bio et au local. Mais je commence à me demander si je vais être d'accord avec moi-même lorsque je devrai (car il y a des règles strictes à suivre!) établir des menus à 5 composantes, des produits laitiers à gogo, beaucoup de viande ...

    Si vous aviez un moment, et si vous acceptiez, j'aimerais vous demander comment s'est passée votre carrière en prévention au sein de la CRAM? Il s'agit en effet d'une piste intéressante de carrière. Vous pouvez me répondre par e-mail à l'adresse que vous devez voir.

    Merci chaleureusement en tous cas pour avoir créé ce blog, je continuerai sa lecture avec intérêt pendant ma "mutation alimentaire"

    1
    Mercredi 29 Juillet 2009 à 14:02

    Bonjour,
    C'est pareil pour moi.
    Depuis l'arrêt de tous les PLV, je n'ai plus d'eczema, d'astme, bronchites, otites, sinusites croniques, RGO  et je dois certainemenet en oublier.

    On va tacher d'arrêter le blé aussi ;)  on y arrive petit à petit ;)


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :